FONTAINEBLEAU 01 60 74 10 10

MONTEREAU 01 64 31 64 31

NEMOURS 01 64 45 19 00

Présentation du Centre Hospitalier du Sud Seine-et-Marne

Issu de la fusion des établissements de Fontainebleau, Montereau-Fault-Yonne et Nemours, le Centre hospitalier du Sud Seine & Marne est résolument tourné vers l’avenir. Il est toutefois l’héritier de l’histoire des trois hôpitaux.

Le Centre Hospitalier de Fontainebleau

Fondé au XVIIème siècle sous l’égide de Saint Vincent de Paul, l’Hôpital de Fontainebleau exerçait à l’origine une mission de charité. Il s’est développé peu à peu au cours des siècles, la première extension datant de l’époque de Louis XV.

Au début du XXème siècle, il voit s’affirmer sa mission d’établissement de soins ouvert à tous et nécessite alors un agrandissement de son infrastructure :

  • 1901 : Pavillon Philardeau
  • 1935 : Pavillon Matry et Maison de Retraite
  • 1969 : Pavillon Costrejean
  • 1981 : Plateau Technique
  • 1991 : Pavillon Mère-Enfant
Centre Hospitalier de Fontainebleau

Dans le but d’améliorer la sécurité, les conditions d’accueil et la performance des équipements, un plan directeur a prévu sur plus de cinq ans :

  • la rénovation complète des structures d’hospitalisation (chambres individuelles ou a deux lits, téléphone, télévision…) : Pavillon Philardeau (1988-1993)
  • l’extension de la Maison de Retraite (1992)
  • l’amélioration des structures d’accueil (1990-1996)
  • et l’acquisition d’équipements performants (scanner, laser, angiographie…).

Un chantier important de création d’un véritable « lieu de vie » s’est terminé au bénéfice des personnes âgées (1992-1996).

Les années 2000 ont vu la poursuite du développement du Centre Hospitalier de Fontainebleau, par :

  • en 2008 : l’acquisition d’une IRM
  • l’ouverture de l’Unité de Reconstruction des Cytotoxiques sous hotte à flux laminaire, où sont réalisées les préparations stériles des chimiothérapies prescrites aux patients
  • l’ouverture d’une unité de 9 lits de Chirurgie Ambulatoire
  • en 2009, la construction du bâtiment modulaire, pour les consultations de gynécologie-obstétrique et de pédiatrie
  • et en 2011, la construction du nouveau bloc obstétrical qui comprend quatre salles de travail, deux salles de pré-travail, une salle césariennes et une salle de réanimation néonatale.

Le Centre Hospitalier de Montereau-Fault-Yonne

Le Centre Hospitalier de Montereau-Fault-Yonne a été fondé sous l’Ancien Régime. Un document du 14ème siècle atteste l’existence d’un Hôtel Dieu dépendant de l’Evêché de Sens.

En 1695, le roi Louis XIV et son Ministre Colbert signent l’acte de fondation de l’Hôpital de la Charité. Sa gestion est confiée à la confrérie des Dames de la Charité de la Ville.

Le 3 août 1844, est prise la décision de construire un nouvel hospice. Sa construction débute le 15 juillet 1849. Ce bâtiment abrite aujourd’hui la maison de retraite des Hirondelles.

Dans les années 50, naissance d’un bâtiment abritant aujourd’hui les services Chirurgie, réanimation et bloc opératoire puis dans les années 1960, d’un autre bâtiment où sont installés actuellement les services de Médecine et spécialités médicales, Consultations O.R.L., Ophtalmologie, Stomatologie, Laboratoire et Pharmacie.

Centre Hospitalier de Montereau-Fault-Yonne

En juin 1966 démolition de la porte d’entrée de l’hospice.

En 1978, un nouveau bâtiment est construit, comprenant 120 lits, pour héberger le service Long Séjour, le Moyen Séjour, Rééducation Fonctionnelle et Kinésithérapie.

A partir de 1983, une politique d’humanisation a été engagée pour accueillir les malades dans des conditions confortables. Parallèlement, les différentes techniques médicales ont été nettement améliorées grâce à l’acquisition d’équipements de haute technologie médicale.

En 1998, construction d’un nouveau bâtiment, reliant les bâtiments médecine et chirurgie. Ce bâtiment mis en service en juillet 1999 permet de réunir les services des Urgences et de la Radiologie.

En 2002, construction d’un nouveau bâtiment, les Mésanges, extension de la maison de retraite. Ce bâtiment mis en service en mai 2002 a permis d’accueillir un plus grand nombre d’occupants.

Le Centre Hospitalier de Nemours

En 1179, l’Hôtel Dieu est fondé, place Saint Jean, à l’initiative de  Gauthier 1er, Seigneur de Nemours.

En 1791, l’Hôtel Dieu, devenu alors hospice, est transféré dans un bâtiment construit en 1651 par les sœurs Augustines. Ce bâtiment abrite désormais la mairie de Nemours.

En 1975, l’Hospice s’installe dans le bâtiment neuf construit sur le plateau des Chaudins et devient Hôpital Rural. Il accueille désormais le centre de gériatrie « Rocher Vert ».

Toujours sur le plateau des Chaudins, l’année 1979 voit le Centre Médico-Chirurgical ouvrir ses portes.

En 1981, ouverture des bâtiments de Psychiatrie Générale et Psychiatrie Infanto-Juvénile.

La volonté des fondateurs de 3 hôpitaux de mettre au service de la population une offre de soins de proximité toujours plus performante est également la nôtre. Nous vous invitons à découvrir les projets futurs du Centre Hospitalier du Sud Seine et Marne.

Centre Hospitalier de Nemours