FONTAINEBLEAU 01 60 74 10 10

MONTEREAU 01 64 31 64 31

NEMOURS 01 64 45 19 00

La formation d’aide-soignant(e)

LA FORMATION D’AIDE-SOIGNANT(E)

LE CENTRE HOSPITALIER DU SUD SEINE-ET-MARNE, PROPOSE DEUX RENTRÉES

POUR LES ÉTUDES D’AIDE-SOIGNANT(E) :

UNE RENTRÉE EN JANVIER, UNE RENTRÉE EN SEPTEMBRE.

LE METIER D’AIDE-SOIGNANT, C’EST QUOI ?

cliquer sur le lien pour consulter la fiche métier

LES CRITERES NATIONAUX (c’est-à-dire les compétences et aptitudes nécessaires aux futures élèves),

POUR ETRE ADMIS DANS LA FORMATION D’AIDE-SOIGNANT(E)S

 

Les attendus et critères nationaux sont les suivants :

  • Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité : connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal.
  • Qualités humaines et capacités relationnelles : aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit ; aptitude à entrer en relation avec une personne et à ; aptitude à collaborer et à travailler en équipe.
  • Aptitudes en matière d’expression écrite, orale : maîtrise du français et du langage écrit et oral, pratique des outils numériques.
  • Capacités d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique : aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables, maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure.
  • Capacités organisationnelles : aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail.

LE DEROULEMENT DE LA FORMATION

La formation d’aide-soignant(e) se déroule sur 11 mois et compte 1 540 heures de formation, réparties de la façon suivante :

  • 770 heures ou 22 semaines de formation théorique
  • 770 heures ou 22 semaines de formation en milieu professionnel par la voie de l’apprentissage dont : 3 périodes de 5 semaines, une période de 7 semaines en fin de cursus, une expérience de nuit et une expérience de week-end.

 

LES METHODES D’EVALUATION

Articulation entre les unités d’enseignement réalisées en IFAS et les apprentissages cliniques et techniques effectués en stage (50/50)

  • Développer des compétences en menant à bien des activités de soins dans des situations professionnelles déterminées.

Valider une compétence c’est acquérir des savoirs et des savoirs faire/être

Valider les 5 blocs de compétences composés de dix modules de formations théoriques

Acquérir la compétence en situation professionnelle (stage).

Obtention d’une note égale ou ≥ à 10/20 pour chaque module constituant le bloc de compétences

 

LE PARCOURS DE STAGE

Il comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique, et une période auprès de personnes âgées.
Trois stages de cinq semaines visent à explorer les trois missions suivantes de l’aide-soignant :

 

  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;
  • Collaborer aux projets de soins personnalisés dans son champ de compétences ; Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel dans différents contextes comme la prise en soins d’une personne dont l’état de santé altéré est en phase aigüe et la prise en soins d’une personne dont l’état de santé altéré est stabilisé.
  • Un stage de sept semaines, réalisé en fin de formation, permet l’exploration ou la consolidation du projet professionnel et le renforcement des compétences de l’apprenant afin de valider l’ensemble des blocs de compétences. Il doit être réalisé en continu et ne peut être fractionné.

 

Le parcours de stage donne la possibilité aux EAS d’être confrontés aux situations rencontrées en secteur hospitalier et non hospitalier.

 

CURSUS PARTIELS

 Ils concernent les personnes en situation de V.A.E (Validation des Acquis de l’Expérience), titulaires d’un Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) ou ASSP (Accompagnement Soins et Services à la Personne) ou celles titulaires d’un des diplômes suivants :

  • DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Educatif et Social),
  • DEAP (Diplôme d’État d’Auxiliaire de puériculture),
  • TPAVF (titre Professionnel d’Assistant de Vie aux Familles),
  • DEA (Diplôme d’État d’Ambulancier),
  • ARM (Assistant de Régulation Médicale),
  • ASMS (Titre professionnel d’Agent de Service Médico-Social)

Selon le diplôme initial, des allègements de formation sont accordés.

EVOLUTION DE CARRIERE

L’aide-soignant peut devenir :

  • Assistant médical

Ou par le biais de la formation continue, se spécialiser dans certaines activités :

  • Agent de chambre mortuaire,
  • Agent de stérilisation,
  • Hémodialyse,
  • Aspiration endo-trachéale,
  • Assistant de soins en gérontologie.

D’autres métiers sociaux ou paramédicaux sont accessibles aux aides-soignants ayant quelques années d’expérience et désirant s’y former :

  • Assistant dentaire,
  • Ambulancier (DEA)
  • Auxiliaire de vie sociale (DEAVS)
  • Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP),
  • Aide médico-psychologique,
  • Moniteur-éducateur,
  • Laborantin d’analyses médicales,
  • Ainsi, les aides-soignants ayant 3 ans d’exercice à temps plein peuvent intégrer un IFSI (institut de formation en soins infirmiers) après avoir satisfait aux épreuves de sélection.

page mise à jour le 22 avril 2022